Depuis de nombreuses années, l’industrie du développement personnel recommande la pratique d’un tas d’exercices pour atteindre le Saint-Graal du bonheur :  Loi de l’Attraction, Pensée Positive, Gratitude, Focus, Visualisation…

Et si vous faites tout ça (et investissez dans ces méthodes extraordinairement magiques), tout, absolument TOUT ce que vous souhaitez, apparaîtra dans votre vie. 

Vous pourrez passez de votre vélo à une Lamborghini, de votre célibat à une relation de couple fabuleuse, ect.

Plus besoin de chercher la lampe magique d’Aladin pour faire apparaître le génie. La force est en vous, il vous suffit de l’animer. 

Vous voulez une vie meilleure? Perdre du poids, rencontrer l’âme soeur, décrocher un job de rêve ou, tout simplement, être mieux dans votre peau? Voici ce qu’il faut faire : Visualisez tout cela, avec précision. Passez commande à l’Univers et l’Univers vous répondra.
Mais oui, mais oui, l’Univers n’est qu’une photocopieuse de vos demandes.

Alors, ça fonctionne?

Des spécialistes de différents domaines (physiciens, psychologues, neuroscientifiques, etc.) se sont penchés sur la question.
Leur avis ? Ces méthodes sont au mieux inefficaces. Au pire elles peuvent même s’avérer préjudiciables.
Sans doute est-il agréable de fantasmer, mais cette stratégie d’évitement ne vous aidera pas à affronter les obstacles qui jonchent la route vers le succès et vous incitera à baisser les bras face à la moindre contrariété.
Les doux rêves vous mettront peut-être de bonne humeur, mais ils ne se transformeront pas pour autant en réalité. 

Un exemple au hasard ? Prenons la Pensée Positive.
Cette méthode vise à vous rendre plus heureux en vous encourageant à refouler la moindre pensée négative s’immisçant dans votre esprit. Vous ne gardez plus que les pensées heureuses.
Et les effets de cette méthode ont été scientifiquement prouvés !

Une étude controversée connue sous le nom de Yale Goal Study fut menée en 1953.
Une équipe de chercheurs a soumis un questionnaire à des jeunes diplômés de Yale et leur a demandé s’ils avaient noté par écrit leurs objectifs de vie.
Ces chercheurs retrouvèrent les candidats vingt ans plus tard afin d’observer les changements survenus au cours de cette période.
Résultat: 3% des candidats ayant suivi des objectifs bien précis toutes ces années étaient devenus bien plus riches que les 97% restant. Incroyable !

Pourtant, cette étude, utilisée à tords et à travers par les grands pontes du développement personnel, n’a jamais eu lieu.
En 2007, le journaliste Lawrence Tabak contacta les nombreux auteurs référés à cette étude afin d’apporter des preuves sur celle-ci. Sans résultats (voir lien ci-dessous).
Ces  grands gourous du développement personnel se sont donc servis d’une étude inexistante dans leurs propres intérêts (eux qui prétendent vouloir servir les vôtres).

Qu’en est-il réellement de la Pensée Positive ?
Et bien, en refoulant les pensées négatives, vous focalisez votre attention sur ces mêmes pensées (le serpent qui se mord la queue). Vos pensées négatives vont s’amplifier et vous allez perdre l’attention nécessaire pour les faire disparaitre. 

Le grand public et les spécialistes sont tous tombés dans le panneau et ont ainsi compromis leurs chances de réaliser leurs objectifs et leurs rêves. Pis encore, les gens en ont déduit qu’ils n’avaient aucune emprise sur leur propre vie. Cela est d’autant plus dommageable qu’une telle perte de contrôle peut porter préjudice à la confiance en soi, au bonheur et à la durée de vie. 

Car, nous le savons, ceux qui n’ont pas l’impression de contrôler leur vie ont moins de succès et plus de problèmes psychologiques et physiques que les autres. 

Abstract Scientific Graph Background 3d Illustration Concept

Pourquoi ces méthodes à base de poudre de perlimpinpin rencontrent-elles un tel engouement ?

La plupart des gens s’intéressent au développement personnel de ce type parce qu’il offre des solutions rapides, faciles aux divers problèmes que les gens rencontrent dans leur vie de tous les jours. Hors, ces solutions, ne sont que provisoires, car elles ne font que rassurer et temporiser.  Et surtout, cela vous déresponsabilise et vous soulage de la tension la plus pénible à gérer : LA PEUR

Toutes les peurs sont des sous-produits d’identification. Nous avons tous besoin de nous identifier pour nous sentir exister. Observez comme la peur se trouve quasiment partout dans nos choix.

Vous tombez amoureuse d’un homme ou d’une femme qui vient de quitter son ancien(ne) partenaire. Dans votre panier se trouvera l’amour mais aussi la peur. Et oui, si cette personne a quitté son / sa partenaire, la menace qu’il ou elle peut vous quitter plane sur vous, il y a un antécédent. Et c’est suffisant pour que votre inconscient allume un petit « warning ». 

En fonction de votre propension au contrôle  vous allez être à l’affût des moindres signes qui pourraient rendre votre peur cohérente et soulager cette tension émotionnelle du départ. Vous pourriez même déclencher un mécanisme d’auto-sabotage, juste pour rendre votre peur cohérente. 

C’est un mécanisme complètement irrésistible que ce mode « pilotage automatique » car le mental réagit en permanence. 

La peur est une blessure narcissique fondamentale. Elle englobe, entre autre, le rejet ( cela commence dans le ventre de la mère ), l’abandon (entre 0 et 1 an ), l’humiliation ( entre 1 et 2 ans ), la trahison ( entre 2 et 3 ans ), l’injustice ( entre 3 et 4 ans ), la non-reconnaissance (au moment du besoin d’exprimer ses talents ) et la maltraitante ( d’ordre psychique et physique )

Nous allons passer une grande partie de notre vie à réagir à la carte émotionnelle construite lors de notre petite enfance. C’est le fameux « pilotage automatique ».

Alors, comment changer, si nous passons notre temps à reproduire des schémas pré-programmés? 

En devenant conscient !

Il existe des méthodes qui permettent de sortir de cette autoroute toute traçée. Mais pour cela il faut changer d’état d’esprit et comprendre que le développement personnel n’est pas une méthode mais un engagement.

Il ne suffira pas de s’assoir en lotus 30 minutes par jour, ou lire des bouquins d’Ekhart Tolle pour transformer son fonctionnement cérébral et émotionnel. Il va falloir, pour commencer,  prendre conscience du fonctionnement global de ces fabuleuses machines neuronales que sont notre cerveau (à peu près 87 millards de neurones), nos intestins ( autant de neurones que dans le cerveau d’un chien ) et notre coeur (40.000 neurones, lesquelles possèdent un fonctionnement autonome par rapport au cerveau )

Mais aussi des 3 niveaux d’intelligence incontournables pour évoluer .

Comme la connaissance dont le siège de traitement des informations se trouve dans le cortex, un système lent qui demande une discipline et des rituels d’apprentissage. C’est pour cela que beaucoup de personnes choisissent les méthodes de poudre de perlimpinpin et n’arrivent jamais à l’étape de la recherche qui requiert plus d’effort et du temps pour atteindre un résultat.

La plupart des gens fonctionnent avec l’amygdale, système rapide et émotionnel pour un résultat immédiat. Il suffit de voir comment fonctionnent les médias et la manipulation de masse pour vérifier cet état de fait.

Pourtant, dans la chaîne alimentaire, ce qui nous distingue des autres espèces et qui nous place tout en haut de chaîne, est justement la capacité à aller chercher l’information. 

Serions-nous en train de régresser?

La seconde étape, incontournable, est le discernement permettant de digérer, intégrer une série d’informations. Et le siège de traitement est la base neuronale du coeur.  C’est la phase de décomposition de l’information vue par moi-même.

Par exemple, les terroristes n’atteignent jamais cette phase de discernement puisque  l’endoctrinement quel qu’il soit est détenteur de connaissances non digérées. 

Lors de la digestion des connaissances, s’activent des zones corticales et limbiques qui stimulent les neurones du coeur ( plus complexes ). Il est donc, indispensable d’avoir du discernement pour développer les sillons neuronaux. 

La troisième et dernière étape incontournable pour activer une transformation est l’expérimentation. Plus la connaissance s’expérimente plus elle prend de la valeur. Faire entrer dans les tripes cette nouvelle connaissance digérée par l’expérience et c’est dans l’intestin que se trouvent tous les neurones pour agir. 

Intégrer la dimension tripale , c’est se confronter à la réalité. Et cette restructuration neuronale permet de franchir les couches subtiles de l’intelligence. 

Alors, croyez-vous toujours que la loi de l’attraction et les méthodes de poudre de perlinpimpim résisteront à notre machine dotée d’un pouvoir inconscient puissant?

Je finirai en vous racontant une histoire sur la valeur des véritables experts dans ce domaine dont l’expertise permet des transformations rapides et efficaces. 

Un homme qui essaie désespérément de réparer sa chaudière. Il a beau s’acharner, rien y fait : impossible de régler le problème. Finalement, il renonce et décide de faire appel à un spécialiste. L’ingénieur arrive, donne une petite tape sur la chaudière, et celle-ci fonctionne à nouveau. Au moment de régler la note, le client proteste : la facture devrait être modique, puisque la réparation n’a pris que quelques minutes. L’ingénieur, impassible, lui explique qu’il ne facture pas au temps passé, mais à l’expérience requise pour savoir exactement où taper.

A l’avenir, quand vous chercherez des méthodes, un pansement, un espoir, une solution , visez juste.

Avant d’investir votre temps, votre argent posez-vous cette question : « Suis-je prêt à apprendre? ». 

Ensuite, cherchez un professionnel qui a non seulement les compétences mais qui est lui même engagé dans ce processus. 

Demandez-lui où en est-il dans son développement et selon la fluidité de sa réponse vous saurez à qui vous avez à faire. 

Investir en soi est un processus qui va prendre du temps et un engagement constant. 

Reconnaitre avoir besoin d’aide n’est pas un signe de faiblesse mais de discernement ( seconde étape citée ci-dessus). 

Neural Background- Abstract Illustration

Source:

•Article de Lawrence Tabak sur la pseudo étude Yale Goal Study: https://www.fastcompany.com/27953/if-your-goal-success-dont-consult-these-gurus


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires